[SF] Des milliards de tapis de cheveux, de Andreas Eschbach

Un peu de repos dans ce monde à 200 km/h. Y a-t-il plus grand plaisir que de lire et relire son livre de chevet ? Parle-nous donc ici de tes coups de coeur littéraires, ainsi que de tes BD & Comics favoris.

Modérateur : Ero-modos

pyjama
Jounin
Messages : 1543
Inscription : mar. 02 août 2005, 18:37

[SF] Des milliards de tapis de cheveux, de Andreas Eschbach

Message par pyjama » jeu. 09 mars 2006, 22:04

Bonsoir,


Pour vous, le space opera, c'est quoi?

Des vaisseaux intergalactiques qui s'affrontent à coup de piou piou dans un champ d'astéroïde? Une princesse coiffée par des choucroutes? Un méchant empereur et des gentils rebelles? Des cours d'escrimes par méthode optique?

Alors, si pour vous le space opéra ne se résume qu'à Star Wars, Dune ou Fondation, il est urgent de découvrir ce magnifique petit livre de SF allemande. En plus, c'est une très belle preuve que la bonne SF n'est pas exclusivement anglo saxonne. :grin:


Des milliards de tapis de cheveux de Andreas Eschbach


Environ 320 pages

Grand Prix de l'Imaginaire, roman étranger, 2001
Bob Morane, roman étranger, 2000


COUVERTURES :

Image
pour si t'es riche ou si t'as accès à une bonne bibli.

Sinon,
Image


RESUME :

Noeud après noeud, jour après jour, toute une vie durant, ses mains répétaient les mêmes gestes, nouant et renouant sans cesse les fins cheveux, comme son père et le père de son père l'avaient fait avant lui...

N'est-ce pas étrange qu'un monde entier s'adonne ainsi au tissage de tapis en cheveux ? L'objet en est, dit-on, d'orner le Palais des Etoiles, la demeure de l'Empereur. Mais qu'en est-il de l'Empereur lui-même ? N'entend-on pas qu'il aurait abdiqué ? qu'il serait mort, abattu par des rebelles ?
Comment cela serait-il possible ? Le soleil brillerait-il sans lui ? Les étoiles luiraient-elles encore au firmament ?
L'Empereur, les rebelles, des milliards de tapis de cheveux ; il est long le chemin qui mène à la vérité, de la cité de Yahannochia au Palais des Etoiles, et jusqu'au Palais des Larmes sur un monde oublié...


MON AVIS :

Si je vous présente ce bouquin, c'est bien sûr parce que je l'ai adoré.

J'ai copié collé le résumé de l'édition Atlante car c'est lui qui m'a fait ouvrir ce livre alors que je n'en avais encore jamais entendu parler, et parce qu'il résume très bien les questions que le lecteur se pose chapitre après chapitre.

Ce livre est qualifié de fix up ou de roman mosaïque (moi, je préfère le second terme). Il faut entendre par là que l'histoire progresse par des nouvelles, pouvant toutes être lues indépendamment, chacune se terminant par une chute. Mais elles sont rattachées les unes aux autres par des lieux ou des personnages récurrents : le perso principal d'un chapitre peut être secondaire dans le suivant et inversement.
Et surtout, toutes ces nouvelles mises bout à bout forment la trame de l'histoire et dévoile un superbe patchwork. Un peu comme les noeud d'un tapis quoi! :grin:

Une construction très originale et super appropriée donc. Mais surtout très réussie.

L'histoire commence par une interuption dans une famille de Tisseur.
Osvan, le père, a dépensé toute sa vie à tisser un tapis fait des cheveux de ses femmes et de ses filles. Comme son père avant lui. Et comme le père de son père avant lui...
Son fils devra reprendre le flambeau après lui et tisser, lui aussi, son propre tapis. Tous ces travaux de "couture" n'ont qu'un unique but : décorer la demeure de l'Empereur, le Palais des Etoiles.
Mais Abron, le fils, ne veut pas succéder à son père. D'ailleurs, en ville, il a entendu des rumeurs disant que l'Empereur a abdiqué...

Le premier chapitre nous dévoile cette étrange coutume de tisser des tapis de cheveux humains. Le deuxième nous apprendra que sur cette planète, beaucoup d'hommes se consacrent à cette tache.
Ainsi, chapitre après chapitre, on se rendra compte que de nombreuses planètes ont la même activité. Et celà depuis des millénaires.

La trame suit en fait le chemin de ces tapis, jusqu'à leur destination finale, en s'attardant sur le quotidien d'un tisseur, d'un marchand, d'un prédicateur, d'un collecteur d'impôts, d'un archiviste, d'un flûtiste...

Et c'est magnifique! :love:

S'ajoute à tout ça une écriture très fluide et très soignée. Et comme vous pouvez l'imaginer, un suspens très bien maitrisé.

Et la réponse au mystère des tapis sera à l'image de l'ensemble du bouquin : grandiose.

Enfin, ce livre est surtout une analyse du pouvoir et de la démesure qu'il peut atteindre. Ce livre raconte avant tout l'histoire d'un homme devenu un dieu. Car même si l'Empereur est quasi absent du récit, il est d'après moi le personnage principal de toutes ces nouvelles.


CITATIONS :

"Là, dehors, je vois les étoiles dans le ciel et elles continuent de briller. On m'a toujours dit qu'elles ne pourraient le faire sans l'Empereur.
- L'Empeureur n'a rien à voir là-dedans, retorqua le rebelle. C'est une légende.
- Mais l'Empeureur ne leur a-t-il pas donné la vie?"


Jubad sentit dans ces mots une solitude indicible, et, en un éclair, il la reconnut: c'était l'odeur de l'Empire. Cette torpeur sans souffle, cette obscurité sans espoir. L'haleine d'une putréfaction qui ne pouvait se propager car le temps s'était arrêté.

C'est une planète isolée, la plus isolée, la plus maudite de l'univers. Ici, il n'y a aucun espoir. Le ciel gris pèse en permanence comme une chape de plomb; des nuages désespérants le traversent, et la nuit on ne voit jamais détoiles...


LIENS :

http://www.noosfere.com/icarus/livres/n ... re=-327684

Pour lire des critiques par des gens plus doués que moi pour communiquer leur enthousiasme.

Je rajoute qu'en juste moins de 8 ans, ce bouquin a su passer en France d'inconnu à chef d'oeuvre reconnu. Et c'est amplement justifié!

pyjama
Jounin
Messages : 1543
Inscription : mar. 02 août 2005, 18:37

Message par pyjama » mer. 15 mars 2006, 23:46

Super sympa cette présentation Pyjama! :happy:
Je crois que si j'avais pas encore lu le bouquin, je me serais direct précipité dessus après.

Mais bon, j'ai lu ce magnifique livre, et je ne peux que mitouser: il paye sa chatte!
En un petit peu plus poétique bien sûr.

Mais qu'est ce que vous faites encore là? Courez le lire voyons! Ah, oui, c'est vrai, personne n'est là... Mes pauvres, vous savez pas ce que vous perdez. :mrgreen:




qu'est ce que je m'amuse ce soir...

Nil Sanyas
Ninja de Légende
Messages : 6094
Inscription : dim. 24 juil. 2005, 15:47

Message par Nil Sanyas » mer. 15 mars 2006, 23:57

Han le double post :mrgreen:

Han le post qui sert à rien (je parle du mien).

:dehors:

PS : c'était pour t'aider ma grande pyjama :P
Obenes.com : site de petites annonces classées (livres, mangas, comics, téléphones, smartphones...)
---- Mes comptes Twitter - LinkedIn - Google+ ----

pyjama
Jounin
Messages : 1543
Inscription : mar. 02 août 2005, 18:37

Message par pyjama » jeu. 16 mars 2006, 00:05

Merci beaucoup pour ton soutien mon petit Nil.

Et dire que j'avais mis tout mon coeur dans le premier post :cry:
En fait, dans le second aussi... et dans celui là également...

En fait, je mets tout mon coeur dans tous les post, petits ou grands. C'est ça l'absence de discrimination.

The Laughing Man
Chunnin
Messages : 897
Inscription : mer. 19 oct. 2005, 08:44
Localisation : 4-B

Message par The Laughing Man » jeu. 16 mars 2006, 06:03

Yo,

Voila un bon résumé, et ce livre me parrait interessant..... .

Juste 1 ptite question,

pyjama a écrit :Il faut entendre par là que l'histoire progresse par des nouvelles, pouvant toutes être lues indépendamment, chacune se terminant par une chute. Mais elles sont rattachées les unes aux autres par des lieux ou des personnages récurrents : le perso principal d'un chapitre peut être....
Est-ce que ces evenement "independants", sont mis en ordre chronologique ou pas????
Je sais une ptite question un peu bebete, mais bon ... ?
"I though what I'd do was, I'd pretend I was one of those deaf-mutes"

Membre de la FFNPA

Avatar de l’utilisateur
iori
Sannin
Messages : 4353
Inscription : lun. 01 août 2005, 19:12
Localisation : à Yeurs

Message par iori » jeu. 16 mars 2006, 16:45

ha ben je me disais bien que j'avais encore oublié de poster quelque part moi! (arg foutue mémoire/passoire :twisted: )

bon ben très jolieee présentation, d'un bouquin que je ne connaissais pas du tout (tiens encore un truc que je connais pas, ça risque d'atonner personne ça :lol:)

en tout cas on sent que tu as apprécié ce livre, et quand on voit l'amour que tu as mis dans la confection de ce topic, on ne peut qu'avoir envie de le lire

tout ça pour dire que je salue l'effort de faisage de topics comme tu sais en faire ma chère fille (:hello: l'effort)

bon ben voilà je peux pas dire grand chose de plus dans la mesure où j'ai lu le livre (ha oui je sais je l'ia déjà dit, mais bon c'était pour le plaisir de faire un post un peu plus longuet et confus :lol:)

je crois que c'ets tout pour le moment!!! (fin du supplice pour mon hypothétique lectorat)

pyjama
Jounin
Messages : 1543
Inscription : mar. 02 août 2005, 18:37

Message par pyjama » jeu. 16 mars 2006, 18:25

Merci si tant beaucoup mamounette Iori, le monsieur qui se marre et Nil aussi. :bizou:
Je vous adore! (même si je suis pas sûre que Nil ait lu la présentation du bouquin... :mrgreen: )

Pour la question de The Laughing Man (avec un superbe accent bien sûr), oui, il y a quand même un certain ordre chronologique, excepté pour un chapitre qui est en fait un souvenir d'un personnage. C'est d'ailleurs le seul où on entrevoit l'Empereur.

L'organisation du livre est un peu la même que celle qu'a utilisé Bradbury pour ses Chroniques Martiennes ou Simak pour Demain les chiens.
Le premier titre vous parle peut être un peu plus. Ca se faisait beaucoup dans les bouquins des années 40 à 60 où la majorité des publications SF était sous forme de nouvelles. Parfois, on proposait alors à l'auteur de relier les nouvelles par quelques chapitres pour en faire un roman.
Parfois, c'est l'auteur qui se rendait compte que ses nouvelles avaient un thème récurrent ou s'organisaient entre elles, et en faisait ensuite un roman.

C'est aussi le cas du Fondation de Asimov au fait.
Et de beaucoup d'autres très bon livre, si ça vous interesse, rendez-vous ici :mrgreen:

Là, c'est quand même un peu différent: Eschbach n'a publié aucun chapitre indépendamment. Dès le premier, il savait où il allait. Y'a donc moins d'incohérence que dans les bouquins de naguère.

J'ai répondu à ta question?

D'autres questions?

yukiyoruno
Gennin
Messages : 461
Inscription : jeu. 22 sept. 2005, 19:22
Localisation : Quelque part en France
Contact :

Message par yukiyoruno » jeu. 16 mars 2006, 20:40

Ca a l'air intéressant quoique inquiétant.
J'ai une faible pour des nouvelles et de la littérature étrangère.
Donc deux questions:
Dis-moi, il y a combien de nouvelles?
Et Ce n'est pas trop futuriste?

pyjama
Jounin
Messages : 1543
Inscription : mar. 02 août 2005, 18:37

Message par pyjama » jeu. 16 mars 2006, 21:31

Inquiétant? Moi en tout cas, j'ai même pas eu peur! :mrgreen:

Ca va, j'ai compris ce que tu voulais dire (je crois...).

Ce bouquin est à la fois très futuriste et à la fois pas du tout. Ca dépend du sens que tu donnes à "futuriste".

Pour toi, quel est le plus "futuriste" entre Le meilleur des mondes et Star Wars? Moi, je pencherais plutôt pour le premier...

Bref, ce bouquin est un space opera comme Star Wars et cie, et comme toutes ces histoires, il se situe dans un futur tellement lointain que ce serait notre passé, on y croirait autant.
Après tout, "Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… "

Mais je crois pouvoir te rassurer en te disant qu'il n'y a pas trace de sabre laser, de méchants astéroïdes, de princesse en détresse ou de petit bonhomme vert qui moisit dans les marécages en attendant le super héros qui sauvera l'humanité...

D'ailleurs, ici, il n'y a ni humanité à sauver, ni héros. Juste des habitants de ces mondes super éloignés du notre qui tentent de vivre leur vie comme ils peuvent. Même pas de lutte pour leur survie. Ils essaient seulement d'être heureux. Comme nous en fait.

Et c'est justement ce qui le rend si différent des autres space opera et si beau : malgré son décors "luke, je suis ton papa" (ou en vertu plutot), ce livre est profondément humain.

Et tragique aussi. Car si chaque nouvelle a une chute, celle ci est le plus souvent cruelle.

Voilà. Et pour finir, saches que j'ai fait lire ce bouquin à une non science-fictionneuse modèle qui a elle aussi beaucoup aimé.

Pour conclure, je dirais que ce livre utilise presque tous les clichés de la SF populaire (surtout par le schéma plein de Galaxies, un Empereur et des Rebelles) mais que ces clichés ne sont justement que des outils au service d'une histoire démesurée et des multiples autres petites histoires que l'ont découvre à chaque chapitre.


Enfin, pour le nombre de nouvelles/chapitres, je suis désolée de ne pouvoir te répondre. Mon tome à moi est en cavale dans les mains d'un ami et malgré une importante googleserie, j'ai pas trouvé l'info sur le net.

Je crois me souvenir que la plus courte dois faire environ 5 pages et la plus longue une vingtaine.


En espérant avoir répondu à tes questions, bonne soirée! :grin:

The Laughing Man
Chunnin
Messages : 897
Inscription : mer. 19 oct. 2005, 08:44
Localisation : 4-B

Message par The Laughing Man » ven. 17 mars 2006, 11:27

le monsieur qui se marre te remercie (a ne pas confendre avec la vache qui rit...* :???: pas en forme moi decidement)

Et je vais essayer de me procurer grace a ton resumer... :idea:
"I though what I'd do was, I'd pretend I was one of those deaf-mutes"

Membre de la FFNPA

yukiyoruno
Gennin
Messages : 461
Inscription : jeu. 22 sept. 2005, 19:22
Localisation : Quelque part en France
Contact :

Message par yukiyoruno » ven. 17 mars 2006, 22:30

Merci bcp pour l'info, pygama!
et excuse-moi de ne pas être claire pour mes questions.

Je le lirai bientôt mais il n'y en a pas à la bibliothéque :cry:...
mais j'attendrai un peu. Je n'ai pas un sou vaillantpour en acheter...

pyjama
Jounin
Messages : 1543
Inscription : mar. 02 août 2005, 18:37

Message par pyjama » dim. 26 mars 2006, 17:07

Je suis contente que ce livre vous inspire! :grin:

Comme il est sortis y'a déjà deux ans en poche, il est assez facilement trouvable en occasion (vers 3€ quoi).

Si vous le lisez, est ce qu'on aura droit à votre avis après (ou pendant), s'il vous plait?
Histoire d'avoir d'autres réactions, avis, toussa...

Arakasi
Gennin
Messages : 462
Inscription : dim. 11 sept. 2005, 09:57

Message par Arakasi » jeu. 30 mars 2006, 21:22

Mmmh...
Un livre que je n'ai toujours pas lu mais dont j'ai entendu beaucoup de bien dans le genre SF.
De plus il sort chez Atalante qui est une trés belle collection, trés agréable à lire (commen ça, ce n'est pas trés objectif comme commmentaire? :roll: )

Et je crois bien l'avoir vu trainé chez une amie... Hin hin hin!
Je sens qu'il y a du squattage dans l'air :twisted:

yukiyoruno
Gennin
Messages : 461
Inscription : jeu. 22 sept. 2005, 19:22
Localisation : Quelque part en France
Contact :

Message par yukiyoruno » mer. 05 avr. 2006, 18:53

Bon, j'ai terminé le livre hier soir.
Voici mon verdict:
:shock:

Je n'ai jamais lu un aussi horrible roman. C'est un vrai navet, ma parole!!
Il n'y a que des atrocités sans nom!! Des imbécilités sans fin
Un scénario inintelligent.
En bref, un vrai navet!
Je ne comprends pas pourquoi Pyjama, tu as fait de éloges de ce...cet ordure...
BEUURKKK

























:lol: Mais non, je plaisante!!!! Je me défoule après une réunion décevante de ma fac.

C'est une perle!
ll m'impressionne vraiment!!!Intelligent, sensible, triste, solennel.
C'est rare que je bois ces lignes "en petites gorgées".
Je lis lentement pour mieux savourer la lecture de ce SF.
Le scénario est très bien ficelé.
Je plains vraiment les tisseurs qui se ruinent sa vie uniquement pour-ahem- assouvir """"""""""""""""
Ah! non! je ne vous dirai rien!! I faut que vous le lisez!!!!!!!!
C'est un livre à lire absolument!!!

J'avoue que plus ma lecture touche à sa fin, plus j'ai peur que ce livre ne me répond pas à mes interrogations. Mais non, il y a des réponses donc je suis soulagée. La fin ne nous laisse pas à notre faim.

Par contre, il y a une question qui me reste: Que devenu le petit flûtiste???

Il est vrai que les histoires n'ont rien de joyeux. Que de tristesse.
Il insiste sur la durete de la vie. Bien sûr qu'il ya un message d'espoir mais assez faible.

Le chapitre plus désolant pour moi c'est "le palais des larmes"

+1, tu n'es plus seule, Pyjama :-)

pyjama
Jounin
Messages : 1543
Inscription : mar. 02 août 2005, 18:37

Message par pyjama » jeu. 06 avr. 2006, 16:38

Mais non, je plaisante!!!! Je me défoule après une réunion décevante de ma fac.
Ouf! Tu m'as presque fait peur...

Comme tu l'as joliment dit, ce bouquin est une vrai perle. :grin:
Par contre, il y a une question qui me reste: Que devenu le petit flûtiste???
Je ne me souviens pas très bien (et mon tome voyage toujours...) mais il me semble qu'il rejoint de force la flotte spatiale non? Et le vieux, c'est celui qu'on retrouve en prison vers la fin je crois.

Mais je suis loin d'ên être certaine...
Bien sûr qu'il ya un message d'espoir mais assez faible.
T'as raison, il y a quand même un message d'espoir. Une des dernières nouvelles se finit bien (bon, c'est la seule, mais quand même)
Puis, les tisseurs ont été contraints pendant des miliers d'années à une tâche qu'ils vont abandonner petit à petit. Sans parler de la planète du Palais des Larmes. Bien que ce ne soit pas clairement précisé à la fin du bouquin, la fin laisse penser que cette histoire de fou va prendre fin.

Mais toutes les nouvelles nous ont aussi montré que tous les malheurs commis ne pourront jamais être réparrés. Ce que nous rappelle l'épilogue d'ailleurs.

Puis pareil, je suis particulièrement touchée pas Le palais des larmes. Ce chapitre pourrait presque être à lui tout seul un résumé de l'ambiance du livre...

Bref, :love:

Répondre