Jobi joba et chomdu

Parce-qu'il y a une vraie vie avant, après et avec le forum, parce que NMT c'est aussi et d'abord une joyeuse troupe "open-up", créez ici tous les topics qui sont au delà de l'écran

Modérateur : Ero-modos

Kakashi_
M. Anara
Messages : 9293
Inscription : ven. 22 juil. 2005, 18:24
Localisation : Edimbourg

Re: Jobi joba et chomdu

Message par Kakashi_ » mar. 14 avr. 2009, 07:46

Ah bah Lebibou, ça fait plaisir de voir que finalement t'as trouvé ta voie et quelle belle voie.

Bon tu dis que ton choix serait arrêté au niveau de l'ECN puisque ça dépendra en grande partie de ton classement (si j'ai bien compris). Mais y un truc qui te botte déjà pas mal ou pas ?

Autre question tu dis que ton stage s'est bien passé. T'y as fait quoi en gros, parce qu'après seulement une année d'études, je me doute qu'on va pas opérer un septuagénaire à coeur ouvert :boulay1: C'est principalement du contact avec les patients ? :grin:


En tout cas, merci d'avoir répondu à ce topic :happy:
Image

lebibou
Sannin
Messages : 3872
Inscription : mer. 14 sept. 2005, 23:06
Localisation : Qui t'as dis que j'existais ?

Re: Jobi joba et chomdu

Message par lebibou » mar. 14 avr. 2009, 22:06

Bah écoute, en ce qui concerne une éventuelle orientation, je dois avouer que c'est pas ça... Ce n'est pas tellement que rien me plaît mais au contraire, c'est parce que énormément de choses me plaisent.
Mais en gros, disons que j'ai deux cursus qui me branche. Soit une spécialité médicale assez pointu comme médecine interne, neuro ou cardiologue. Soit au contraire, une spécialité chirurgical comme chirurgie du thorax, voire neuro-chirurgie. Surtout dans le cadre des urgences d'ailleurs.
À côté de ça, il faut avoir conscience que ce n'est pas comme dans les séries. Un neuro-chirurgien, c'est un mec qui a deux gardes par semaine, bosse 10/12h par jour, et en général, son job consiste plutôt à limiter les dégâts. Par exemple, permettre à une personne de n'être "que" paraplégique. On est très loin du Dr. Mamour de Grey's Anatomy. Très loin même.
Mais ce qui est assez intéressant, et j'en discutais avec un médecin, c'est que c'est 2 aspects complètement différents de la médecine.
Le premier, les spécialité médicale, c'est plutôt un métier très cérébral. Assez lent dans son approche. Plus proche d'un métier d'investigation.
Les spécialités chirurgicales, surtout dans le cadre des urgences, c'est vraiment de la folie furieuse. Quand on voit notre prof d'anatomie en parler, on se rend compte que très souvent, le chirurgien doit diagnostiquer ce qu'à le patient et l'ouvrir dans un temps super bref. Et des fois, y a des trucs super bizarre à laquelle personne ne pense.
Par exemple, un patient qui vient avec un tableau très proche d'une appendicite, douleur dans le ventre et tout. On l'ouvre, on tombe sur un truc bizarre, on s'arrête deux secondes pour réfléchir.
Non, en réalité, c'est une torsion testiculaire d'un testicule qui n'est pas descendu dans les bourses :mrbrelle:
Ou encore, un patient qui se plaint de douleur au niveau de l'épaule, en réalité, c'est sa rate qui a laché. (Oui, le corps humain est bizarrement foutu, je vous l'accorde.)
Donc bon, je ne sais pas trop pour le moment.

Sinon, en ce qui concerne mes stages, j'en ai fait plusieurs. D'abord, j'ai fait un stage d'un mois dans le service Anti-douleur/Soin palliatif.
Si on passe les longs moment où je me suis passablement emmerdé, parce que bon, j'ai rien contre le fait de faire 35h par semaine, mais y a des moments où il n'y avait strictement rien à faire, étant donné que c'était un service qui se contentait de faire des perfusion de xylocaïne et de kétamine de manière à traiter les douloureux chronique. Donc j'ai posé quelques perfs mais c'est à peu près tout.
Par contre, à côté de ça, c'était un stage assez particulier car en fait j'avais l'impression de partir de la fin, surtout après avoir passé une semaine dans le service de soin palliatif.
Disons que j'étais dans le service dans lequel on termine quand on a plus rien à faire sur le plan clinique, et que la médecine a échoué sur le plan soin.
La remarque que je me suis faîtes qui m'a le plus marqué est : "Ce n'est pas comme dans le film."
C'est idiot à dire mais dans les séries comme House, on s'arrange pour donner l'impression que la personne est malade, mais il y a quelques choses de très propres dans l'aspect des malades. Ce n'est pas le cas dans la réalité. Les malades sont vraiment malade.
Un patient m'avait particulièrement marqué, étant donné que la première chose sur laquelle je suis tombé en ouvrant son dossier médical, c'est un procès verbal faisant référence à des violences, une enfant au milieu, une mère HIV etc... C'était vraiment un cas dont les séries ne voudrait même pas tellement c'était trop.
Donc bon, c'était une expérience un peu mi-figue, mi-raisin, très riche émotionellement avec quelques patients passionnants (j'ai par exemple un tête une personne qui est quasiment à l'origine de la restauration dans les avions, qui a fait le débarquement, qui a cotôyé Churchill, Roosvelt et De Gaulle) mais avec des longues plages à ne rien faire.

À côté de ça, j'ai eu d'autres stages dans les hopitaux, mais beaucoup plus court. 3 aprem par semaine, une semaine sur deux. Ça m'a permis de tourner un peu dans les services, de voir des médecins passionnants et qui avait vraiment envie de nous transmetter leur passion.
On en a vu d'autre qui aussi n'en avait rien à foutre de nous, et avec qui on avait vraiment le sentiment qu'on les faisait chier au plus haut point.

Donc bon, les études de médecine c'est ça. C'est, je pense, la seule faculté qui enseigne vraiment un métier. Et c'est passionnant. Par moment dur, surtout sur le plan émotionnel, plus tard, en plus sur le plan physique (une garde aux urgence, c'est sans temps de récupération. C'est à dire que tu viens le matin pour assister à tes 4h de services normales. Tu reviens à 18h, tu fais ta garde jusqu'à 8h du matin, et tu reviens le lendemain matin à 8h sans avoir une journée pour récupérer de ta nuit blanche. Plus évidemment, les cours l'aprem, quelques conf le soir de temps en temps etc...) mais si on aime ça, ça doit vraiment valoir le coup.

Et puis, au niveau des fêtes, en deuxième et troisième année, on met une branlée à toutes les autres fac :mrgreen: (Les soirée open-bar raaahhhh....)
Image

Kakashi_
M. Anara
Messages : 9293
Inscription : ven. 22 juil. 2005, 18:24
Localisation : Edimbourg

Re: Jobi joba et chomdu

Message par Kakashi_ » mar. 14 avr. 2009, 22:35

J'imagine que si pas mal de choses te plaisent et que t'arrives à te classer pas trop mal, le choix va être trèèès difficile :grin:

En tout cas, c'est clair que t'as pas commencé par le plus facile avec le service de soins palliatifs...Parce que bon, c'est la dernière ligne droite avant le petit coffret en bois perso. Mais comme tu le dis, c'est aussi l'occasion de rencontrer des gens assez fabuleux. Mais même sans aller si loin, des fois on se rend pas compte que le petit vieux qui habitent à 3 maisons de chez soi est un vrai puits de savoir et d'histoire.

Après ouais dans les stages, on tombe toujours sur des gens super sympas et d'autres qu'on a envie de baffer...avec tout le respect qu'on leur doit :mrgreen:


Enfin bref, tout ça pour dire que t'as bien fait de te lancer, c'est super intéressant à lire :langue:
Image

iori
Sannin
Messages : 4353
Inscription : lun. 01 août 2005, 19:12
Localisation : à Yeurs

Re: Jobi joba et chomdu

Message par iori » mar. 14 avr. 2009, 23:09

y a pas à dire j'adore vraiment ce topic :happy:

c'est bon de voir qu'on a un peu de tout sur le forum, la diversité c'est bien, et sentir que les gens aiment ce qu'ils font ou préparent c'est un réel plaisir!!!

lebibou j'aime beaucoup ta passion pour ton futur métier, je pense que c'est nécessaire parce que quand on voit le temps que tu vas y passer....
je comprends aussi la difficulté de choisir ta branche, c'est tellement diversifié que faire son choix d'office doit être quasi impossible!

pour le coup du service soins palliatifs ça doit être assez frustrant quand tu te dis que ton rôle se limite à voir les patient en "attente" et à les accompagner (surtout quand on démarre et qu'on a plein d'espoirs et d'ambitions, ça doit être une occasion de plus de s'interroger sur sa motivation)
D'un certain côté c'est bien de commencer par ce genre d'expérience pour mieux mesurer l'importance des étapes précédant les soins palliatifs.
En tout cas je t'admire, je suis incapable de m'imaginer avec la vie d'autres personnes entre mes mains...

ce qui me ferait assez peur c'est tout ce qui touche aux enfants, il faut une sacré force de caractère quand ils ont de graves maladies.
Pour avoir travaillé très peu en hôpital (juste en faisant office d'aide soignante en job d'été et presque toujours en gériatrie) j'ai vu quelques personnes partir, mais quand ce sont des personnes âgées on relativise: ils ont eu leur vie, c'est pas forcément facile mais c'est dans l'ordre des choses quand même, alors que des jeunes c'est autre chose!

enfin j'imagine que quand on a la foi, on est préparé à ça, et c'est bien, il en faut des gens comme ça!

Kakashi_
M. Anara
Messages : 9293
Inscription : ven. 22 juil. 2005, 18:24
Localisation : Edimbourg

Re: Jobi joba et chomdu

Message par Kakashi_ » ven. 24 avr. 2009, 13:49

Petites nouvelles du Danemark pour dire qu'on a recruté deux personnes ici, dont une que je connais plutôt bien :boulay1:

http://dk.smart-web.dk/medarbejdere/

Et sinon, vu qu'on est un peu à part de la ville et qu'on a nos batiments dans une ancienne ferme retapée, on a aussi quelques animaux qui viennent de temps en temps et un plus particulièrement. Je vous présente Moody :mrgreen: (photo réalisée sans trucage :redface: )

Image

...qui est en train de dormir derrière moi sur ma chaise :lol2:


Wala, fini le 3615 Mylife au boulot :boulay1:
Image

VoDkaPommE
Aspirant ninja
Messages : 102
Inscription : lun. 04 mai 2009, 20:19
Localisation : Un monde à part...

Re: Jobi joba et chomdu

Message par VoDkaPommE » dim. 10 mai 2009, 22:08

Pour poursuivre dans le milieu médical, après Lebibou! J'enchaine... :razz: (au fait, lebibou, critard or not critard???)

Formation : En école de kinésithérapie, pendant 3 ans (je suis à la fin de la 1ère année). A Marseille, on doit passer par la 1ère année de médecine, et son concours, avec en plus une formation complémentaire en kiné. Ils cumulent les résultats des 2 concours, et on a notre classement!! Après l'avoir raté à 19 places (sur 900 candidats) la 1ère année (voui, c'est dur à vivre), je l'ai eu la 2ème année... Et me voilà depuis un an dans l'école de kiné, avec nos nombreux Travaux pratique, et cours... Massage, anat, physio, techno, péda... etc... La formation comprend beaucoup de stages, les 2 et 3ème année, c'est quasiment de l'alternance. Et on finit la 3ème année avec un mémoire. Et un Diplome d'Etat!! (considéré comme Bac+2... :mad: passons, c'est un autre problème!)

A quoi elle devrait me donner accès : A l'exercice en libéral bien évidemment, mais aussi milieu hospitalier, ou en structure médicale...! Enfin, ça me donne le droit d'exercer le boulot de kiné...

Opportunités : Euh... Je me tate à faire un contrat d'apprentissage... Ca me ferais des sous, mais aussi du boulot... Et je suis un peu feignante, envie de profiter de l'état d'étudiante encore un peu!! Sinon, les opportunités viendront le moment voulu, jcrois pas qu'y est de chomage dans notre filière!! Bien envie de partir à l'étranger pour exercer plus tard...

Intérêt : Certains diront que c'est "inférieur" au médecin, et que c'est ceux qui ont raté médecine qui le prennent par défaut... Mais pour moi, j'ai toujours (enfin, depuis un bon moment) voulu faire kiné! Je sais pas vraiment pourquoi, surement le fait d'avoir besoin juste de sa tete et de ses mains pour arriver à qqch... Enfin, j'aime bien le coté ostéo aussi! Manipuler le corps humain, et sentir les os, les muscles etc... se déplacer sous ses doigts, j'adore! Enfin, en plus, ça permet de soigner pas mal de chose, et ça peut rendre bien service parfois!

Où ça : Euh.. à l'école à Marseille jusqu'à mi-juin. Et en aout, en stage à Hyères! (ça va être super normalement! :grin: ) A coté de la mer en plus, le top!

Depuis quand : Pas longtemps... Septembre 2008 (sans compter la P1)!

Niveau de revenus: Je sais pas encore exactement, ça va dépendre de si je bosse en tant qu'empoyée ou bien en libéral! A mon avis, j'aurai pas trop de problème de ce coté là!! Pour le moment, je crois qu'on est dédommagé 35€ par semaine quand on est en stage!!! En clair rien du tout!

Pensée du moment : Faut que je bosse mon oral de demain!! Et les exams à la fin du mois!! Dans la merde! Vive la mémoire courte!!!! :lol:

Voilà pour le passage "Raconte ta vie"!! Je retourne bosser!! :pleur:
Image
Take my future, past, it's fine...
But now is mine.

Répondre